Un jouet extraordinaire!

Blog de kasbahellouze :Le blog de la kasbah Ellouze, Un jouet extraordinaire!

Blog de kasbahellouze : Le blog de la kasbah Ellouze, Un jouet extraordinaire! Enfin ,tout au moins pour Otman et
Issa

Blog de kasbahellouze : Le blog de la kasbah Ellouze, Un jouet extraordinaire!

                                              
 Omar le mécanicien

 Blog de kasbahellouze : Le blog de la kasbah Ellouze, Un jouet extraordinaire!                       Blog de kasbahellouze : Le blog de la kasbah Ellouze, Un jouet extraordinaire!

           
les
roues                                      
Le volant 

 

Blog de kasbahellouze : Le blog de la kasbah Ellouze, Un jouet extraordinaire!Ils n’ont pas de jouets achetés en
magasin,

, mais c’est la débrouille!

Ils se sont fabriqué leur »camion » comme ils disent,

Et ils s’amusent trés bien!

Le vin de coings

Blog de kasbahellouze :Le blog de la kasbah Ellouze, Le vin de coings

 

 J’ai gouté le vin de
coings cet été  dans l’Aveyron, c’est délicieux.

C’est la premiere fois que
j’essaie cette recette,

les amis pourront tester

Ingrédients
:

 500 de coings pour 75 cl de vin blanc, un 
bon verre d’alcool , et 200 g de sucre

 Blog de kasbahellouze : Le blog de la kasbah Ellouze, Le vin de coings

 

Recette
:

Blog de kasbahellouze : Le blog de la kasbah Ellouze, Le vin de coings 

Frottez les  coings
pour leur enlever le duvet ,sans les peler et sans enlever le
cœur, coupez les coings en morceaux.

Y ajouter tous les autres ingrédients.


Laissez macérer  pendant 1 mois.
Filtrez et mettez en bouteille.
Si on peut attendre encore un mois pour le boire, c’est encore
meilleur.

Servez bien
frais.

Blog de kasbahellouze : Le blog de la kasbah Ellouze, Le vin de coings

Cocktail au jus de grenade

Blog de kasbahellouze :Le blog de la kasbah Ellouze, Cocktail au jus de grenade

La saison des grenades a
commencé

Voici un cocktail rafraichissant
:

Blog de kasbahellouze : Le blog de la kasbah Ellouze, Cocktail au jus de grenade

Egrener   les
grenades  , mixer avec un peu de sucre et trés peu
d’eau.

Passer au
chinois.

verser dans des grands
verres, avec quelques tranches de citron  et ajouter de
l ‘eau gazeuse. et des glaçons.

Blog de kasbahellouze : Le blog de la kasbah Ellouze, Cocktail au jus de grenade              Blog de kasbahellouze : Le blog de la kasbah Ellouze, Cocktail au jus de grenade               

A boire à
volonté!

Le
jus de grenade a  une activité antioxydante
 trois fois supérieure à celle du vin rouge et du thé vert
!

Blog de kasbahellouze : Le blog de la kasbah Ellouze, Cocktail au jus de grenade

MItch a essayé avec  du
rhum blanc, au bout du quatriéme verre ,il a trouvé cela 
excellent et trés relaxant!

Au bout du cinquiéme ,il se prenait pour Indiana Jones,
c’est vous dire!

Blog de kasbahellouze : Le blog de la kasbah Ellouze, Cocktail au jus de grenade

« Le guerrier pacifique », extraits du film

 

Ce livre a été
adapté au cinéma par le réalisateur Victor Salva en
2006.

Le film,
intitulé « Peaceful Warrior « met en
vedette

 Nick Nolte
dans le rôle de Socrate.

« La voie commence là où nous
sommes.

Elle fonctionne à tous les
niveaux.

La méthode est
l’action.

Le temps,
maintenant. »

 

« Le guerrier pacifique « de Dan Millman

Blog de kasbahellouze :Le blog de la kasbah Ellouze, 'Le guerrier pacifique 'de Dan Millman

Ce livre est pour moi un des
meilleurs que j’ai lu

 sur l’enseignement
initiatique

et spirituel d’un maître à
un disciple. Je l’ai lu la premiere fois,

 il y a une vingtaine
d’année

et  c’est un livre
qu’on  peut relire réguliérement.

Pour ceux qui ne connaissent
pas n’hésitez pas !

Je le donne  et le
rachéte souvent

Voici quelques
citations que vous trouverez tout au long du
livre :

 

–         
Le secret du changement consiste à concentrer son énergie pour
créer du nouveau, et non pas pour se battre contre
l’ancien.


Le secret du bonheur ne consiste pas à rechercher toujours plus,
mais à développer la capacité d’apprécier avec moins.

– La connaissance seule ne suffit
pas, elle n’a pas de coeur.

– Incarne ce que tu enseignes, et
n’enseignes que ce que tu incarnes

– Il n’y a pas de moments
ordinaires.

– Mieux vaut commettre une erreur avec toute la force de son être
que d’éviter soigneusement les erreurs avec un esprit
tremblant.

– La mort n’est pas triste, ce qui
est triste, c’est que les gens ne vivent pas vraiment.

– La sagesse des siècles nous apprend
qu’il suffit d’approfondir une chose pour en connaître plusieurs
autres.

– Avez-vous remarqué que les leçons
dont nous avons le plus besoin, celles qui s’avèrent le plus
profitable, c’est toujours la vie qui se charge de nous les donner
?
     
                             
Extrait
:

«Tout commença en décembre 1966, qui marqua le début d’une
série extraordinaire d’événements dans ma vie. J’étais en troisième
année à l’université de Californie à Berkeley. Un jour à trois
heures vingt du matin, dans une station-service ouverte toute la
nuit, je rencontrai pour la première fois Socrate. (Il ne me dit
pas son vrai nom, mais après avoir passé un moment avec lui cette
nuit-là, je l’appelai d’instinct comme l’ancien sage grec ; le nom
lui plut et lui resta.) Cette rencontre fortuite, ainsi que les
aventures qui ont suivi, allaient changer ma vie.»

L’homme que l’auteur appelle
Socrate a réellement existé.

Âgé de presque cent ans,
Socrate révèle une formidable jeunesse d’esprit et un humour
décapant.

À son contact, Dan, un
sportif de haut niveau en mal de vivre, voit ses croyances
complètement bouleversées.

 Guidé par le vieux
sorcier excentrique,
 Dan triomphe peu à peu
de ses peurs

et de ses illusions pour vivre comme un amoureux et un
guerrier pacifique.