« Torrentera,l’homme qui mourut deux fois »

Blog de kasbahellouze :Le blog de la kasbah Ellouze, 'Torrentera,l'homme qui mourut deux fois'

Torrentera fut, d’après Patrick
Cauvin
, un des oubliés de l’histoire, « l’homme
qui mourut deux fois ».

« Torrentera, avoue-t-il, est
tout ce que je n’ai pas été, peut-être tout ce que j’ai voulu
être… Homme d’aventure, de sensations effrénées
« 

D’emblée, le lecteur est prévenu : il ne s’agit pas
d’écrire une biographie, puisque le destin de Torrentera a été en
partie gommé, mais d’ajuster les morceaux du puzzle d’une
vie pleine de trous
. Pourquoi cet effacement programmé ?
Qui a commandité son assassinat, brûlé ses écrits, fait disparaître
ses toiles ? Nous voilà au coeur d’une enquête avec, pour seules
preuves,
quelques feuillets volés aux flammes.

Il
nous invite à une échappée dans le XVIIè siècle espagnol des
conquistadores où son héros a déjà un pied dans les temps
à venir.

Jugez
plutôt de sa scandaleuse et courte de vie : fine
lame
(plus de cinquante duels), séducteur
(cent vingt-trois conquêtes), philosophe et
romancier (morceaux choisis publiés), Torrentera
est un compositeur d’avant-garde et surtout, élève
de Vélasquez, le peintre de cinquante tableaux. Homme aux mille
facettes, il couvre tous les arts. Trop pour un seul homme ?
Rebelle, fou de liberté, l’aventurier prend la
défense des Indiens du Mexique et fomente une révolte. En pleine
jungle, le poète s’attendrit pour les dieux
aztèques disparus. En quête de vérité, le
philosophe cherche à dépasser la morale de
l’époque pour réconcilier le sexe et la mystique.

Parmi
ses écrits sauvés et trouvés en France dans un souterrain muré
d’une gentilhommière aux bords de la Loire (indice pour les
curieux), se mêlent avec bonheur son journal, des lettres (à une
mystérieuse M.), du théâtre, des poèmes et un fragment de roman, la
fine fleur du livre.

patrickcauvindesonvrainomclaudeklotzphotoafp.jpg

Patrick Cauvin (1932-2010)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *